Automne 1940, alors qu'Hitler annexe l'Alsace, un groupe d'adolescents s'empare de l'arsenal abandonné par l'armée française dans les forts qui entourent Strasbourg. Ils prennent pour emblème la Feuille de Lierre et entrent en Résistance.
Été 1995, un enfant pêche des truites sous le regard bienveillant de son grand-père. L'eau pure des montagnes ravive les souvenirs et délie les langues.
Enquête au long cours, projet intime : il aura fallu 4 ans à Grégoire Carle pour reconstituer le parcours de son grand-père durant la Seconde Guerre mondiale. En faisant dialoguer sa propre enfance et
l'adolescence de son aïeul, l'artiste dresse la chronique d'une région marquée hier par les traumatismes de la guerre et les nationalismes, menacées aujourd'hui par les catastrophes environnementales. Construit au fil de l'eau, le récit explore les concepts de frontière et d'identité, dans une invocation à la déesse de la mémoire et du langage.